Catégories WordPress

Nouveautés de WordPress 5.5


Wordpress 5.5

Publié en mars 2020, WordPress 5.4 Adderley a apporté d’importants changements ainsi que de nombreuses améliorations, notamment au niveau de la gestion des blocs. Quelques mois plus tard, plus précisément le 11 août 2020, l’entreprise américaine Automattic a procédé au lancement de la version 5.5 de son célèbre CMS, embarquant une pléthore de fonctionnalités dédiées entre autres à l’optimisation des performances des sites web et de leur référencement sur les moteurs de recherche. Pour vous aider à mieux cerner les nouveautés de WordPress 5.5, voici les principales améliorations apportées par Matthew Mullenweg et son équipe lors du développement de cette nouvelle version de leur produit.

L’optimisation de la vitesse de chargement des pages

Dans l’optique d’aider les sites web conçus à partir de WordPress à accélérer l’affichage de leurs pages, la version 5.5 active par défaut l’attribut HTML « lazy » dans les balises des images.

Le « lazy-loading » a été annoncé lors de la précédente mise-à-jour du CMS, à savoir la version 5.4. Cette fonctionnalité vous permet d’indiquer à un navigateur les contenus à charger en priorité et d’attendre que certaines conditions soient remplies pour afficher les autres ressources. En d’autres termes, elle vous offre la possibilité de différer le chargement des images et de prioriser celui des contenus textuels pour accélérer davantage l’affichage des pages de votre site web.

De manière générale, les images bénéficiant de l’attribut « lazy » ne s’affichent que lorsque l’internaute accède à la zone où elles sont placées.

Selon Jake Spurlock, le Technical Account Engineer de l’entreprise Automattic, cette fonctionnalité permet aux utilisateurs, aux hôtes et aux FAI d’économiser de la passante. Elle fluidifie également la navigation pour les internautes possédant une connexion lente.

Sur mobile, l’attribut « lazy » empêche le chargement des fichiers destinés à d’autres appareils, ce qui permet aux utilisateurs de réduire leur consommation de données et d’améliorer l’autonomie de leur batterie.

À titre d’information, le « lazy-loading » est une excellente solution pour améliorer l’expérience utilisateur et le référencement naturel de votre site web. En raison des nombreux avantages qu’il offre, cet attribut s’est grandement démocratisé et est actuellement pris en compte par l’ensemble des navigateurs disponibles sur le marché (hormis Safari) : Microsoft Edge, Mozilla Firefox, Opera, Google Chrome, etc.

Optimisation du référencement naturel

Outre l’accélération du chargement des pages, la version 5.5 de WordPress a été pensée pour optimiser davantage votre visibilité sur les SERPs, grâce à la création automatique de plans de site XML. Également connus sous l’appellation de fichiers sitemap, ces derniers mettent en avant les pages les plus importantes de votre site web lors des analyses des bots des moteurs de recherche et donc d’améliorer leur référencement naturel.

Grâce au sitesmap XML généré par la version 5.5 de WordPress, vous pouvez mettre en lumière la page d’accueil, les différentes publications, l’ensemble des pages de votre site web, les archives, les catégories, les balises et les taxonomies personnalisées. Si cette fonctionnalité peut être particulièrement utile pour améliorer votre visibilité sur les pages de résultats, notamment celles de Google, il faut savoir qu’elle n’intègre que les paramètres de base du protocole XML Sitemap.

Dans le cas où vous utilisez des extensions telles que Yoast SEO ou All in One SEO Pack, je vous recommande de désactiver la création automatique de fichier sitemap de WordPress 5.5. En effet, ces extensions offrent de plus grandes possibilités de personnalisation et permettent d’optimiser davantage le référencement naturel de votre site web.

À noter qu’une bonne visibilité sur les pages de résultats des moteurs de recherche est indispensable pour optimiser votre trafic et garantir le bon développement de votre activité.

Une fois que vous aurez boosté le SEO de votre site web, vos prospects trouveront vos contenus plus aisément et vous aurez plus de temps pour les retenir, les convertir et les transformer en clients fidèles, voire en ambassadeurs de votre entreprise.

Optimisation de la sécurité

L’entreprise Automattic ne s’est pas essentiellement focalisée sur la vitesse de chargement et le référencement naturel dans le développement de la nouvelle version de WordPress. L’équipe de Matthew Mullenweg a également porté une attention particulière à la sécurité des sites web conçus à partir du CMS et a intégré de nouvelles fonctionnalités, parmi lesquelles la mise-à-jour automatique des extensions et des thèmes.

La mise-à-jour des extensions et des thèmes est indispensable pour réduire les éventuelles failles qui peuvent être exploitées par des pirates informatiques pour s’introduire sur votre site.

Afin d’éviter les oublis qui peuvent avoir des impacts négatifs sur la protection et le fonctionnement de votre site web et de vos données, Automattic a décidé d’intégrer une fonctionnalité permettant d’activer les MAJ automatiques de vos plugins et de vos thèmes, en quelques clics.

Pour activer les mises-à-jour des extensions, il vous suffit d’accéder à votre tableau de bord et de vous rendre sur la page dédiée aux plugins et de cliquer sur le bouton dédié à l’activation des MAJ automatiques pour chaque programme.

D’autre part, pour activer les mises-à-jour des thèmes, vous devez vous rendre dans « Apparences », puis « Thèmes » et cliquer sur le bouton de MAJ automatique proposé par la version 5.5 de WordPress.

Cette nouvelle fonctionnalité liée aux MAJ est sans nul doute le changement majeur apporté par la version 5.5 de WordPress.

En effet, avant la mise en place de l’interface destinée aux mises-à-jour automatiques, les utilisateurs du CMS devaient passer par d’autres plugins ou par les tableaux de bord des sites hébergeurs pour trouver et lancer une MAJ critique. Grâce à cette fonctionnalité, ils peuvent gérer efficacement la mise à jour de leur thème et de leurs extensions depuis le tableau de bord de WordPress.

Hormis l’optimisation de la sécurité, sachez qu’en mettant à jour automatiquement vos plugins et vos thèmes, vous évitez les problèmes relatifs à l’accessibilité des pages de votre site web et à votre maillage.

Par ailleurs, vous pouvez améliorer votre référencement en mettant à la disposition des robots d’indexation de Google un site performant, propre et bien codé, qui offre une excellente expérience utilisateur.

Il est important de noter que cette fonctionnalité proposée par WordPress 5.5 est désactivée par défaut. Après le téléchargement de la dernière version du CMS et son lancement, je vous recommande donc de procéder rapidement à l’activation de la fonctionnalité pour votre thème et l’ensemble de vos extensions.

Dans le cas où vous ne souhaitez pas activer la fonctionnalité, vous pouvez toujours procéder aux MAJ nécessaires manuellement. Pour éviter d’utiliser des plugins tiers dédiés aux mises-à-jour ou de passer par le tableau de bord du site hébergeant, je vous conseille de simplement téléverser des fichiers ZIP.

Les améliorations apportées à Gutenberg

Dans l’optique de faciliter la gestion de vos contenus (création d’article, mise en page, publication, etc.), l’équipe de Matthew Mullenweg s’est penchée sérieusement sur les amélioration pouvant être apportées au fameux éditeur Gutenberg. La version 5.5 de WordPress intègre 10 versions de l’éditeur de blocs et propose de nombreux correctifs, ainsi que de nouvelles fonctionnalités.

S’il m’est impossible de vous livrer l’ensemble des nouveautés offertes par l’éditeur de blocs Gutenberg de la version 5.5 de WordPress, j’ai toutefois estimé nécessaire de vous présenter quelques améliorations majeures.

Pour avoir un aperçu rapide des nombreuses améliorations apportées à WordPress et l’éditeur de blocs Gutenberg, je vous invite à consulter cette vidéo.

De nouveaux motifs de blocs

Pour vous aider à créer rapidement et aisément des mises en page à la fois belles et complexes, l’éditeur Gutenberg de la version 5.5 de WordPress vous propose de nouveaux motifs de blocs.

L’éditeur de blocs vous permet de réaliser facilement différentes combinaisons de textes et de médias en fonction du discours que vous souhaitez tenir et de l’histoire que vous désirez raconter à vos lecteurs.

Dans le cas où les motifs de base proposés par WordPress 5.5 vous semblent insuffisants pour la mise en page de vos contenus, sachez que vous pouvez en trouver davantage dans de nouvelles extensions et de nouveaux thèmes proposés par le CMS.

La possibilité de modifier directement les images

Hormis les nouveaux motifs, la version 5.5 de WordPress vous propose une nouvelle interface permettant de modifier directement et facilement les images.

En accéder à un bloc « image », vous pouvez recadrer, faire pivoter ou zoomer sur des détails en quelques clics.

Si, sur la version Adderley de WordPress, vous avez éprouvé de grandes difficultés à insérer et à modifier correctement les images de vos contenus, cette nouvelle fonctionnalité de la version 5.5 et de l’éditeur Gutenberg devrait vous faire gagner un temps précieux.

Un nouveau répertoire de blocs

Dans le but de faciliter davantage la création de chaque mise en page de vos contenus, l’équipe de WordPress ne s’est pas uniquement focalisée sur les motifs et la modification d’images. Pour cette nouvelle version du CMS, Automattic s’est également focalisé sur le répertoire de blocs de l’éditeur Gutenberg.

Le nouveau répertoire a été pensé pour que vous puissiez trouver rapidement le ou les blocs nécessaires à la personnalisation de votre mise en page, sans devoir quitter l’éditeur Gutenberg.

Dans le cas où vous recherchez des blocs spécifiques qui ne sont pas encore disponibles dans le répertoire de Gutenberg, la version 5.5 de WordPress vous permet désormais d’ajouter rapidement des extensions à partir de l’éditeur et cela, en seulement quelques clics.

Pour participer au développement de WordPress et à la satisfaction des utilisateurs du CMS, la version 5.5 vous permet de partager vos blocs personnalisés dans le répertoire des extensions et de les mettre à la disposition de la communauté.

Conclusion

Une fois de plus, Matthew Mullenweg et son équipe se sont surpassés pour nous fournir une nouvelle version de WordPress plus aisée à prendre en main et qui participe encore plus au développement de notre activité sur le web.

Comme je l’ai mentionné précédemment, il m’est impossible de lister l’ensemble des nouveautés de la version 5.5 de ce CMS et de l’éditeur de blocs Gutenberg. Les points forts que j’ai évoqués ne sont qu’une infime partie des nouvelles fonctionnalités de WordPress. Pour en savoir davantage sur cette version, il vous suffit de l’installer.

Dans le cas où vous souhaitez uniquement vous renseigner sur les nouveautés de WordPress 5.5, je vous conseille de le configurer tout d’abord sur un site test.

À noter qu’Automattic a déjà prévu le développement de nombreuses versions de WordPress et de l’éditeur de blocs Gutenberg, courant 2020 et 2021. Suivez ce lien pour en savoir plus sur la roadmap du CMS WordPress.