Référencement naturel

SEO et WordPress : comment être visible sur Google ?

Par Nicolas Mercatili , le 7 janvier 2021 , mis à jour le 24 mai 2021 — 10 minutes de lecture
WordPress et SEO

WordPress figure parmi les CMS les plus utilisés dans le monde y compris par de grands groupes et institutions. Puissant et personnalisable à l’infini, WordPress permet aujourd’hui de créer des sites vitrines et des blogs de qualité très facilement. Avec l’extension WooCommerce, il est même possible de créer et administrer une boutique en ligne. Considérant que Google est le premier moteur de recherche qui représente 94% des recherches en France et que 91% des clics se font sur la première page, il paraît donc indispensable d’optimiser le SEO de son site ou blog WordPress. Pour ce faire, je recommande d’élaborer une stratégie de référencement naturel reposant sur 6 aspects fondamentaux : les performances, la configuration et l’installation des plugins, le thème, le contenu, le maillage interne et bien sûr la popularité à travers le netlinking.

Mon webinaire SEMrush : Comment propulser votre site WordPress en tête des résultats de Google ?

Améliorer les performances d’un site WordPress : le SXO comme premier pilier du référencement naturel sur Google et les moteurs de recherche

Si le temps de chargement du site web n’est pas encore un critère officiel de référencement naturel, l’UX est elle en passe d’être officialisée par Google. Aujourd’hui plus que jamais, il est donc essentiel d’améliorer les performances de son site WordPress afin de répondre aux attentes des utilisateurs et des moteurs de recherche. Rappelons en effet que 53% des internautes quittent un site web si celui-ci met plus de 3 secondes à se charger. Plusieurs facteurs conditionnent les performances de votre site WordPress. L’hébergement est le premier élément à ne surtout pas négliger. Après avoir écumé moult solutions d’hébergement, je recommande O2switch et WP Serveur, spécialisés dans l’hébergement des sites et blogs WordPress. D’autres optimisations techniques doivent également être implémentées, soit par une extension, soit directement par un développeur spécialiste WordPress. Celles-ci concernent principalement le système de cache, la gestion du Javascript (qui doit être utilisé avec parcimonie) et la minification du code pour le rendre plus léger. La compression des images est également incontournable. Sur WordPress et tous les autres CMS, elles ne sont pas automatiquement redimensionnées et sont très souvent à l’origine de gros problèmes de performances. Enfin, une technologie assez récente sur le web peut vous aider à améliorer vos performances : l’AMP. Ce format ultra simplifié de vos pages web leur permettra de s’afficher à une vitesse exceptionnelle. Son maniement requiert toutefois certaines précautions pour ne pas générer du contenu dupliqué qui impacterait votre référencement naturel sur Google.

Bien configurer son CMS et optimiser son site WordPress pour Google

La configuration d’un site WordPress est une partie un peu plus technique, mais grâce à l’immense communauté, de nombreuses documentations et tutoriels sont disponibles. En fonction de la nature de votre site, la configuration du site et des extensions de WordPress peut s’avérer plus ou moins complexe. Je vais aborder ici les paramètres basiques qui ont un impact direct sur le référencement naturel de votre site WordPress.

Sécurité et indexabilité du site WordPress

Depuis quelques années, la sécurité des données est devenue en enjeu majeur pour tous les sites internet et particulièrement les e-commerces. Si la sécurisation d’un site WordPress par le biais du protocole « HTTPS » n’est pas un critère conditionnant directement le référencement naturel d’un site web, elle est toutefois devenue un élément important à ne pas négliger. Lors des réglages d’un site WordPress, il convient donc d’opter pour un certificat HTTPS qui améliorera l’UX.

Autre élément essentiel lors de la mise en ligne d’un site administré sur WordPress : le robots.txt. Editer ce fichier requiert en effet certaines connaissances en optimisation SEO. Une fausse manipulation peut entraîner une désindexation totale ou partielle du site. Si vous n’en maîtrisez pas les rouages, il est préférable de se documenter sur le sujet, je vous recommande cet article de WP Marmite.

Enfin, le sitemap en format xml peut également améliorer l’indexabilité de chaque page en aidant les robots à trouver les pages plus profondes. Veillez donc à le mettre à jour régulièrement avec un plugin adéquat et compatible avec votre thème WordPress.

Duplication d’un site WordPress : un facteur bloquant en SEO

Le contenu dupliqué n’est pas toujours externe. Il est fréquent de trouver sur Google des sites de développement (des « préproductions »). Ces sites brouillons, qui sont une parfaite copie du site principal, peuvent considérablement nuire à votre référencement naturel. Il faut donc veiller à intégrer une balise noindex dans la section <head>. De la même façon, le contenu dupliqué peut provenir du même site, disponible en HTTP et HTTPS, avec ou sans « www ».

Profondeur du site et nombre de pages : less is more !

Sans paramétrage, un site web volumineux géré depuis WordPress peut générer énormément de pages inutiles ayant un impact direct sur le crawl des robots de Google. Pagination, URL avec paramètres, filtres : autant d’éléments qu’il est essentiel de paramétrer et limiter afin de ne pas se trouver dans un effet boule de neige. Limiter la pagination en affichant plus d’éléments sur une page, interdire l’exploration des URLS avec paramètres ou obfusquer certains liens vers des pages filtrées sont autant de pistes d’amélioration envisageables.

Choisir un thème performant, intuitif et malléable pour optimiser facilement son site WordPress

Le thème joue un rôle capital dans le référencement naturel d’un site WordPress. Beaucoup d’éditeurs néophytes se fient en premier lieu au design du thème. Or ce n’est malheureusement pas un critère SEO. Les thèmes sont conçus par des développeurs, qui ne sont pas SEO. C’est pourquoi de nombreux thèmes ne tiennent pas leurs promesses en termes de référencement naturel.

Pour trouver le meilleur thème WordPress pour son site web, il faut donc lire la documentation technique qui l’accompagne et se poser les bonnes questions :

  • Le code des pages de mon thème WordPress est-il suffisamment léger?
  • Est-il possible d’ajouter facilement du texte à plusieurs endroits ? Le contenu est-il facilement modifiable une fois en place ? Puis-je ajouter des images ?
  • Puis-je facilement optimiser mon maillage interne sur mon thème WordPress ?
  • Comment sont gérés les liens internes vers les catégories ?
  • Quelles sont ses fonctionnalités de base ? Devrais-je ajouter beaucoup de plugins (qui alourdiraient le site) ?

N’hésitez pas à aller voir SEO Mag pour lequel le SEO, l’UX, la performance et la personnalisation sont au rendez-vous.

Élaborer une stratégie de contenus pour améliorer son référencement naturel sur Google

Proposer du contenu pertinent

La qualité du contenu de chaque page est depuis toujours le nerf de la guerre dans le domaine du SEO. C’est grâce aux algorithmes chargés d’évaluer la qualité des contenus que nous sommes capables de trouver instantanément la réponse à notre question sur Google. Si vous souhaitez propulser votre site ou blog WordPress dans le top 3 de Google et des autres moteurs de recherche, vous devez donc séduire ces algorithmes avec du contenu riche qui apporte une réelle plus-value à l’utilisateur. Pour ce faire, je vous recommande de procéder à une analyse concurrentielle et élaborer une étude de mots-clés basée sur les volumes de recherche, la pertinence en fonction des objectifs et bien sûr la thématique. Vous serez ainsi en mesure de trouver les mots-clés à potentiel, qui vous permettront de créer du contenu novateur pour Google et répondant à l’intention de l’internaute.

Mettre à jour ses contenus existants pour améliorer leur référencement naturel

Votre stratégie de contenu doit également reposer sur l’optimisation de l’existant. Google est sensible à la fraîcheur des contenus. Trop de contenus intéressants finissent par tomber aux oubliettes faute de mise à jour. Il suffit pourtant parfois de quelques nouveaux paragraphes pour redonner vie à un article.

Supprimer régulièrement le contenu expiré

Pour mettre en lumière vos contenus qualitatifs, vous devez vous débarrasser des pages « zombies ». Il s’agit généralement de pages générées automatiquement (filtres, paramètres…) ou obsolètes (par exemple, une page sur une promotion valable en juin 2018 !). Ces pages sont de véritables boulets qui ralentissent votre site et impactent négativement l’exploration du site. Vous pouvez les rediriger en 301 vers une autre page. Dans tous les cas, pensez à mettre à jour vos liens internes.

Structurer ses articles grâce aux balises Hn indispensables pour le SEO

Écrire pour le web ne s’improvise pas. Pour se positionner, un contenu doit être correctement structuré avec des balise H1, H2, H3 etc. Chaque titre doit être explicite quant au contenu de chaque paragraphe et comporter des mots-clés principaux. En lisant les titres, l’internaute doit comprendre le sens global de l’article.

NB : pensez également à optimiser l’attribut alt de chaque image, cela vous aidera à vous positionner sur Google Images. Et bien sûr, ne négligez pas la meta description qui impacte directement le taux de clic !

Enrichir ses pages en utilisant tout le champ sémantique : l’arme ultime en référencement naturel

Pour comprendre le sens d’un article, Google utilise la notion de champ sémantique. Celle-ci permet aux robots d’établir des associations d’idées entre les mots. Ils sont ainsi capables de « lire » l’article presque comme nous. Utiliser tous les termes appartenant au champ sémantique d’un mot-clé est donc indispensable pour optimiser le référencement naturel d’un site WordPress. Pour vous aider à trouver ce champ sémantique, il existe des outils comme 1.fr, YourTextGuru ou SEO Quantum.

Mettre en place une stratégie de netlinking pour améliorer la popularité de votre site WordPress

Que l’on utilise WordPress ou un autre CMS, le référencement naturel du site passe inéluctablement par l’acquisition de backlinks. Un backlink est un lien artificiel visant à donner davantage de popularité au site qui verra ainsi son indice de confiance augmenter auprès de Google. Il s’agit d’un pilier majeur du SEO à ne pas négliger, car il fera toute la différence entre deux sites de même nature. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des plateformes d’achat de liens ou faire appel aux services de plateformes « clé en main », comme SEMJuice dont je suis le co-fondateur. Nous réalisons pour vous un audit de votre profil de liens et vous orientons vers la meilleure stratégie de netlinking pour votre site ou blog WordPress.

WordPress, un excellent CMS qui nécessite un thème adapté aux contraintes SEO

Optimiser le SEO d’un site WordPress implique donc de nombreuses actions techniques, structurelles et éditoriales. En choisissant un thème déjà optimisé pour le SEO comme SEO Mag, vous partirez avec de très bonnes bases techniques et structurelles et pourrez vous concentrer directement sur votre stratégie de contenu. Vous obtiendrez rapidement de beaux résultats en termes de trafic et de référencement naturel sur Google et les autres moteurs de recherche comme Bing ou Yahoo!.

Nicolas Mercatili

Dans le web et SEO depuis le début des années 2000, je me suis rapidement orienté vers le référencement naturel pour offrir un maximum de visibilité Google aux sites que je mettais en place. Je vous en dis plus ici : nicolas.mercatili.fr