Référencement naturel

Un contenu plagié peut-il mieux se positionner que l’original ?

Par Nicolas Mercatili , le 8 août 2022 - 9 minutes de lecture
SEO et contenu dupliqué

L’ennemi numéro 1 des producteurs de contenus sur le web est le plagiat. En effet, en plagiant un contenu donné, vous risquez de perdre votre lectorat. Le propriétaire du contenu original pourrait également en perdre. Dans certains cas, l’auteur engagerait des poursuites judiciaires à l’égard du copieur. Notons que grâce à l’intelligence artificielle, les moteurs de recherche peuvent également détecter les plagiats. Néanmoins, certains contenus sont toujours plagiés, bien que certains auteurs optent pour la paraphrase ou autres. Mais un contenu plagié peut-il mieux se positionner que l’original ? Voici une question qui mérite bien une réponse.

Qu’est-ce qu’un contenu plagié ?

Le plagiat est défini comme étant le vol des mots et des idées debIl s’agit d’une appropriation illégitime d’idées ou de travaux attribués d’une autre personne. Ainsi, vous devez citer l’auteur d’un texte que vous paraphrasez. Afin d’éviter de produire un contenu plagié, vous êtes dans l’obligation de citer la source.

Sachez que le plagiat ne se limite pas au “copier-coller“. Votre contenu est également plagié si vous paraphrasez, traduisez, ou utilisez des synonymes afin de réécrire un contenu donné. Le plagiat englobe également l’utilisation de vos propres mots pour reprendre une théorie déjà existante. Du moment où vous ne mentionnez pas l’auteur et la source d’un contenu ou d’une idée copiée, votre contenu est officiellement plagié.

Comment déterminer si un contenu est plagié ou non ? Et comment déterminer sa source originale ?

John Mueller de Google a répondu à quelques questions concernant les contenus plagiés. Afin de déterminer si un contenu donné est plagié, il faut prendre un morceau de texte. Puis, recherchez-le sur les moteurs de recherche tels que Google. Dans le cas où ce même morceau de texte est sur d’autres pages ou sur le web, il s’agit techniquement d’un contenu plagié.

Pour ce qui est de Google, l’équipe peut facilement retrouver les contenus plagiés. Pour ce moteur de recherche, il ne s’agit pas vraiment d’un problème. En effet, les internautes ne recherchent pas le plagiat. Google veut peser le contenu plagié de façon appropriée. La société se préoccupe également du reste de votre site web. En fait, ce moteur de recherche a légèrement du mal à décider que faire de ces contenus plagiés.

Par contre, les moteurs de recherche ne peuvent pas souvent déterminer le propriétaire d’un contenu donné. Dans certains cas, Google ne peut pas déterminer quel contenu est l’original et lequel est la copie. Mais si cela est possible, les sanctions pourraient peser très lourd.

Quel est l’ordre de positionnement d’un article original et de son contenu plagié ?

Sachez qu’un texte plagié peut mieux se positionner que sa version originale. En effet, Google ne peut pas déterminer qui est l’original et qui est la copie. Ainsi, ce moteur de recherche va se baser sur la pertinence du contenu afin d’établir ses pages SERP. Par exemple, certains articles de blog de Google sont classés après ceux d’autres sites avec du contenu plagié s’ils sont plus pertinents.

Ainsi, même si vous êtes le premier à publier un contenu donné, ce dernier ne sera pas forcément le plus pertinent. Si l’auteur du contenu plagie ajoute plus d’informations pertinentes afin de compléter son article, il sera mieux positionné sur les SERP de Google. Tout dépend des mots-clés recherchés par l’internaute. En effet, lors d’une recherche, l’internaute ne veut pas trouver le contenu original. Il est plutôt à la recherche du contenu le plus élaboré, celui qui correspond le plus à ses attentes.

Dans un contenu, même s’il est plagié, le plus important est sa manière de se rapporter aux requêtes des utilisateurs. En effet, vous pouvez citer une citation avant de la commenter. Cela est plutôt un usage loyal de la citation en question.

Contenu dupliqué : Quels sont les risques ?

Toutefois, avec un contenu dupliqué, votre site pourrait ne plus avoir l’air fiable aux yeux des moteurs de recherche. D’un autre côté, vous mettez l’expérience de navigation et la crédibilité de votre site en jeu vis-à-vis des utilisateurs. Chaque jour, les moteurs de recherche tels que Google indexent des dizaines de millions de pages web avec du contenu plagié.

Si un contenu dupliqué est retrouvé, il sera filtré. Dans ce cas, il se retrouvera dans les pages profondes de leurs répertoires. Sachez qu’un moteur de recherche pourrait même totalement supprimer votre site Internet. Dans ce cas, il s’agit d’une suppression irréversible. Du côté des internautes, ils feront moins confiance à la qualité de vos contenus s’ils y retrouvent exactement les mêmes contenus d’un site qu’ils viennent de consulter.

Ainsi, je vous conseille d’éviter de produire du contenu plagié. Cette résolution ne fera que du bien pour votre site web.

Comment éviter de plagier un contenu sur le web ?

Le plagiat peut se faire intentionnellement ou non. Ainsi, voici mes conseils pour éviter de publier un contenu dupliqué.

Avant toute publication, passez au détecteur de plagiat

Avant de publier chaque contenu sur votre site, passez par le détecteur de plagiat. Sachez qu’il existe différents logiciels pour cela. Certains sont gratuits, mais d’autres non. Quoi qu’il en soit, choisissez votre logiciel antiplagiat avec le plus grand soin.

Produisez un contenu de qualité

Grâce à des contenus rédactionnels de qualité sur votre site web, vos lecteurs seront plus satisfaits. Ainsi, ils s’engageront beaucoup plus. Vous devez alors apporter une réelle valeur ajoutée à vos contenus. Ne vous contentez pas de réécrire des textes, proposez vraiment un contenu actuel, engageant, et bien optimisé (SEO).

Réalisez régulièrement une vérification globale de votre site

Afin d’éviter de produire des contenus plagiés, vous devez analyser le contenu de chaque page. Prenez vraiment le temps de revoir l’intégralité de votre site web. Sachez que Google Search Console peut par exemple vous aider. Ce logiciel vous fournira un rapport détaillé des éventuelles erreurs sur votre site. Vous y trouverez facilement les balises dupliquées.

Puis, téléchargez ce document avant de retravailler certains contenus de votre site Internet. Retravaillez le descriptif de vos images, la description de vos balises, etc. Plus votre site grandit, plus vous devrez réaliser un audit interne plus régulier.

Comment lutter contre les contenus plagiés ?

Dans le cas où vous êtes l’auteur d’un contenu original, et qu’un autre auteur l’a dupliqué, voici les démarches à suivre.

Rassemblez des preuves

Premièrement, vous devez rassembler des preuves concernant le contenu qui duplique le vôtre. Par exemple, si le webmaster d’un autre site a copié votre contenu, vous devez :

  • Copier les URLs des 2 contenus identiques.
  • Effectuer des captures d’écran de vos pages qui sont concernées. Faites également de même pour celles du fameux plagiaire.

Je vous conseille également de demander de l’appui auprès de 2 témoins. Ces derniers doivent également rassembler les preuves du plagiat, tel que vous l’avez fait.

Entrez en contact avec le plagiaire

En second lieu, vous devez contacter le plagiaire. Pour ce qui est d’une œuvre artistique par exemple, vous trouverez facilement des informations concernant le plagiaire sur son album ou sur son tableau contrefait (numéro de téléphone, e-mail ou adresse). Sinon, vous remontez la chaîne de vente sans hésiter (distributeur, grossiste, etc.).

En revanche, si un site web a dupliqué votre contenu, réalisez une recherche dans WHOIS. Puis, envoyez-leur un message par e-mail, commentez l’un de leurs articles, ou remplissez leur formulaire de contact. Vous pouvez également leur envoyer un message via les réseaux sociaux. En général, ces derniers sont affichés sur le site web.

Ensuite, dès que le plagiaire vous répond, vous devez lui faire comprendre qu’il viole vos droits en tant qu’auteur. Puis, vous devez exiger la cessation de la vente du produit ou de l’œuvre contrefaits, ou le retrait du contenu dupliqué. Afin de convaincre votre interlocuteur, parlez-lui des articles L123-1 et L111-1 du Code de la propriété intellectuelle. Je vous conseille d’être bien ferme en manifestant votre mécontentement. Dans la majorité des cas, les plagiaires ne savent pas qu’ils enfreignent la loi en créant un contenu plagié.

Passez par l’étape suivante si le plagiaire n’a pas réagi à votre demande.

Envoyez une lettre recommandée avec accusé de réception au plagiaire

Dans votre lettre recommandée avec accusé de réception, mentionnez toujours les 2 articles du Code de la propriété intellectuelle. En général, les plagiaires retirent rapidement le contenu plagié, le produit dupliqué ou l’œuvre copiée. Si le plagiaire s’est servi de textes ou d’images de votre site web sans votre autorisation, n’hésitez pas à lui envoyer une facture détaillée sur sa période d’utilisation de votre contenu original.

Contactez la structure responsable du respect de la propriété intellectuelle

Sachez que Yahoo et Google proposent une démarche vous permettant de signaler un acte qui viole vos droits d’auteur. Ainsi, vous pouvez envoyer un e-mail au moteur de recherche pour qu’ils comprennent ce qui se passe. En revanche, pour les œuvres artistiques, littéraires et techniques, contactez la direction départementale ou régionale du Centre National des droits d’auteurs.

Montez au niveau supérieur : engagez une démarche juridique

Vous devez monter au niveau supérieur si vous avez réalisé toutes les étapes suivantes, mais que la plagiaire a nié vos demandes à l’amiable. Dans ce cas, un recours en justice peut se faire. Contactez un avocat. Toutefois, cette dernière solution peut être coûteuse et longue, même si vous gagnerez. Ainsi, je vous conseille de demander des conseils auprès d’un avocat avant d’engager une démarche juridique.

Nicolas Mercatili

Dans le web et SEO depuis le début des années 2000, je me suis rapidement orienté vers le référencement naturel pour offrir un maximum de visibilité Google aux sites que je mettais en place. Je vous en dis plus ici : nicolas.mercatili.fr